Ardèche, le pays de la châtaigne

Mont Gerbier de Jonc, Ardèche


Bien loin de ma Bretagne et de mes Alpes adorées... je suis partie découvrir l'Ardèche ! Pendant trois jours, je me suis promenée dans cette magnifique partie de la France, en partant du nord à la frontière de l'Auvergne, jusqu'au sud du département. Des paysages variés et tous aussi magnifiques les uns que les autres.

A pied entre les paysages incroyables du Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche, les cascades et roches volcaniques, les villages classés plus beaux villages de France, la réserve des Gorges d'Ardèche, grotte préhistorique, canoë, soleil, hébergement insolite... le royaume de la châtaigne ne nous aura pas déçu.

Mont Gerbier de Jonc, berceau de la Loire


Dès le départ, des bouchons qui s'annoncent fort sympathiques en direction du Sud... Hop, on branche Waze et on roule sur les départementales ! Personne sur les routes et des paysages ruraux assez beaux, que demander de plus ? Perdre le signal GPS. Tourner en rond. Faire demi-tour et se rendre compte que c'est toujours pas la bonne direction. Abandonner la technologie qui reste bien défaillante dans le fin fond de la campagne et sortir cet outil ancestral dont notre génération ne se sert jamais, la carte !

Une fois reparti dans la bonne direction, on roule à travers les paysages volcaniques de l'Auvergne. Entre les immenses plateaux verdoyants, les vaches et les anciens puys érodés, il y a de quoi se régaler.Après un détour d'une demi-heure pour cause de route barrée, on découvre finalement le fameux Mont Gerbier de Jonc, relief volcanique et berceau des trois sources de la Loire. Pourtant inoffensif à première vue, le dôme de lave culmine tout de même à 1 551 mètres d'altitude et la grimpette jusqu'en haut est bien raide ! Le jaune éclatant des genêts éparpillés à son pied le rend encore plus beau.

L'ascension commence, et les premiers panoramas sont déjà impressionnants. La vue d'en-haut promet.

Paysage d'Ardèche

Mont Gerbier de Jonc en Ardèche
Le Mont Gerbier de Jonc

Randonnée au Mont Gerbier de Jonc en Ardèche

Paysage d'Ardèche

Mont Gerbier de Jonc en Ardèche

Randonnée au Mont Gerbier de Jonc en Ardèche

Randonnée en Ardèche

Randonnée en Ardèche

Randonnée au Mont Gerbier de Jonc


"Je me suis arrêté trop tôt pour poser la pierre sur le cairn, vient voir". Curieuse par la remarque de Gilles, je me suis dépêchée de gravir les derniers mètres jusqu'au sommet pour découvrir ce qu'il y avait en haut. Des dizaines et des dizaines de cairns... Superbe !

Les cairns (ou montjoie) sont des amas de pierres qu'on trouve souvent en montagne en guise de repère.

Cairns au Mont Gerbier de Jonc

Randonnée en Ardèche au Mont Gerbier de Jonc

La vue est juste magnifique d'en haut. D'un côté, les paysages volcaniques et vallonnés de l'Auvergne où jaune, gris et vert foncé se mélangent, tandis que de l'autre côté, les paysages verdoyants du Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche s'étendent à perte de vue.

Sommet du Mont Gerbier de Jonc

Quand nous sommes arrivés en haut, il y a avait beaucoup d'insectes volants qui se baladaient dans les airs. De nature cavernicole, les bourdons ont trouvé leur bonheur au sommet du rocher. Ça aurait pu me déplaire... jusqu'à ce que je vois des dizaines de martinets noir et à ventre blanc se ravir de ce festin, servi sur un plateau basaltique qu'est le Mont Gerbier. Ils volent si bas qu'on sentirait presque l'air qu'ils déplacent sur leur passage. La vue imprenable, les cairns, les martinets et bien évidemment accompagnée de mon cher et tendre, le week-end ne pouvait pas mieux commencer.

Martinet à ventre blanc, Ardèche
Mes fameux martinets à ventre blanc (la qualité optimale est difficile à obtenir étant donner qu'ils sont lancés à plus de 100km !)

Bourdon en Ardèche

Après un pique-nique, on descend par le sentier où les roches lisses et les cordes ne facilitent pas la tâche, mais c'est amusant !

Cascade Ray-Pic et ses orgues basaltiques


On reprend la voiture en direction de notre deuxième point d'intérêt de la journée, la cascade Ray-Pic, berceau de la rivière Ardèche. Voiture garée et sacs sur le dos, on descend le sentier forestier jusqu'à un premier belvédère à couper le souffle. Devant nous, la cascade est magnifique avec ses filets d'eau coulant sur la paroi rocheuse de plus de 60 mètres, ses orgues basaltiques qui donnent l'impression de jaillir telle une explosion... 
Site classé depuis 1931 et site d'intérêt géologique, (et en raison d'un éboulement il y a quelques années) il est interdit de descendre jusqu'au pied de la cascade sous peine d'une amende bien salée. Mais on a joué les hors la loi pendant quelques minutes et nous sommes quand même descendus à nos risques et périls pour admirer de plus près le site.

Belvédère du Ray-Pic

Cascade Ray-Picen Ardèche

Seuls au pied de la cascade, sous les orgues basaltiques et bercés par le bruit de l'eau, le moment était juste parfait.

Randonnée à la cascade Ray-Pic en Ardèche
Les fameuses orgues balsaltiques
Cascade Ray-Pic en Ardèche

Une fois remontés, on a vu le panneau de l'amende, ça nous a un peu refroidit. Mais la vue en valait le détour.

Nous reprenons la voiture en direction de notre logement pour la nuit à Saint-Michel-de-Boulogne, un petit village (vraiment) perdu dans les montagnes à la frontière du PNR des Monts d'Ardèche. Dépourvu de GPS et non avertis des kilomètres bien plus longs qu'en réalité en Ardèche, on s'est aventuré dans les petites routes de montagnes sinueuses où chèvres sauvages, châtaigniers par milliers, villages pittoresques et paysages splendides ont été les mots d'ordre.

Pour l'histoire des kilomètres, il faut savoir que l'Ardèche n'a pas vraiment de très grands axes routiers, donc il vaut mieux prendre les départementales qui paraissent plus longues sur les cartes que les petits chemins pour arriver à bon port rapidement. Si vous voulez vraiment profiter du paysage, allez donc vous perdre dans ces petites routes !

On a été accueillis pour la nuit par des hôtes absolument adorables dans une ancienne ferme entièrement retapée avec une vue incroyable sur les montagnes où le calme était plutôt agréable !

Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche
Vue de la maison de nos hôtes sur le Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche


Balazuc et Vogüé, plus beaux villages de France


Après un petit-déjeuner pris sur la terrasse de nos hôtes, on reprend la route en direction du sud vers Balazuc, un des plus beaux villages de France. Autant vous dire tout de suite qu'il mérite amplement cette dénomination. Au bout d'une route digne des routes du sud, un petit village de pierre se dresse sur un falaise et surplombe le début des gorges de l'Ardèche, accompagné d'un pont pour rejoindre le village et bien sûr un ciel toujours plus bleu dépourvu de nuage et un soleil radieux.


L'Ardèche à Balazuc

Village de Balazuc en Ardèche
Le village de Balazuc et l'Ardèche à ses pieds

Balazuc, plus beau village de France

On déambule dans les ruelles de pierres pour rejoindre les bords de l'Ardèche et partir pour une marche sur le sentier du Vieil Audon. Peu ombragé, on fini par faire demi-tour tellement la chaleur était insoutenable. Sur le chemin nous sommes passés par un hameau pittoresque, le Vieil Audon.
Abandonné pendant plus d'un siècle, le hameau disparaît sous les ruines et le lierre. Retapé par plus de 10 000 bénévoles, le hameau retrouve la vie depuis une vingtaine d'années. Un beau projet qui peut en faire rêver plus d'un où les maisons de pierre et la végétation font de ce lieu un vrai petit paradis !

Vieil Audon

Balazuc en Ardèche

Sentier du Vieil Audon


L'Ardèche


Ferme pédagogique au Vieil Audon en Ardèche


Sentier du Vieil Audon en Ardèche


Sentier du Vieil Audon

Randonnée en Ardèche

Randonnée en Ardèche à Balazuc

Pique-nique en Ardèche

Falaise de l'Ardèche

Après un bon pique-nique sur les rives ombragées de l'Ardèche, on a repris la voiture pour découvrir un autre village classé plus beaux villages de France, Vogüé. Un peu abattus par la chaleur (et par le début du match France-Irlande décevant pour Gilles), on a profité du soleil sur les bords de la rivière. 

Une fois la pression redescendue, la France qualifiée pour les quarts de finale de l'Euro et la chaleur un peu moins forte, on est parti explorer les ruelles de pierre de Vogüé, traverser la ruelle des puces assez large pour laisser passer deux personnes à la fois, monter jusqu'à la chapelle qui surplombe la ville, on a encore bien crapahuté !

Vogüé, plus beau village de France

Rue des Puces à Vogüé
La largeur de la rue des puces... Faut pas être trop gros !

Vogüé en Ardèche

Village de Vogüé en Ardèche
Vue sur le château de Vogüé de la chapelle

Clocher de Vogüé

Randonnée en Ardèche

Vogüé en Ardèche

Nous repartons pour aller découvrir notre logement insolite pour la nuit, un pod au Domaine de Cerice. Ambiance camping mais plus cosy où un nid douillet nous attend. Baignade dans la piscine, une petite caresse pour les ânes, une douche et on redescend pour profiter d'un repas excellent au restaurant l'Esparat, la cerise sur le gâteau à la châtaigne si je puis dire.

L'Ardèche en amoureux
Notre pod pour la nuit !
Rassasiés, peau du ventre bien tendue et gosier bien arrosés, nous sommes partis apprécié notre nuit sous les étoiles, bien calés et au calme dans notre pod.

Les Gorges de l'Ardèche en canoë-kayak


Un réveil tout en douceur qui commence par du pain frais et des croissants excellents délicatement déposés sur la table extérieure de notre pod, on ne pouvait pas mieux commencer notre dernière journée. Dégustation de notre petit-déjeuner sous les arbres bercé par le chant des cigales, parfait !

Hébergement à Vogüé
Le petit-déjeuner tout frais
Comme tout bon touriste en Ardèche, il fallait bien que l'on teste le canoë dans les gorges. On a choisi le Lundi pour éviter de traverser une autoroute sur la rivière, mais il y avait tout de même un peu de monde... On part donc pour 8 kilomètres à pagayer sur les eaux calmes de l'Ardèche. Premiers 100 mètres, on reste coincé sur un rocher.


Nous sommes bien évidemment passés sous le célèbre Pont d'Arc, mais on s'est arrêté plus loin pour éviter le monde. C'est bien joué, la vue était bien meilleure ! On en profite pour prendre notre dernier pique-nique, profiter (brûler pour moi) des rayons du soleil, et faire une petite baignade.

Pont d'Arc dans les gorges de l'Ardèche
Le célèbre Pont d'Arc avec l'Ardèche qui coule en-dessous
Canoë dans les gorges de l'Ardèche

Gorges de l'Ardèche

Les gorges de l'Ardèche en canoë-kayak

Canoë dans les Gorges de l'Ardèche

Gorges de l'Ardèche

L'Ardèche en canoë

Kayak dans les gorges de l'Ardèche

Pont d'Arc en Ardèche

Grotte Chauvet, la caverne préhistorique


Recalés une première fois le matin parce que nous étions en retard à cause d'un bus, nous sommes bien arrivés en avance pour ne pas rater ça ! Fascinée par la préhistoire mais peu friande des visites guidées, j'avoue être rentrée un peu sur mes gardes.

Pour vous resituez un peu, la caverne qu'on a visité n'est pas la caverne originelle puisqu'elle est interdite à la visite mais c'est une reproduction identique de la grotte. La seule différence est que la grotte originelle est un couloir d'une dizaine de mètres composé de plusieurs salles et ensuite divisé en deux couloirs à la fin, elle forme donc un Y, alors que la grotte artificielle est circulaire pour pouvoir faire un vrai tour.

La grotte Chauvet a été découverte seulement une vingtaine d'années, soit en 1994 par des spéléologues en vadrouille qui se sont aperçus d'un appel d'air froid venant du sol. Ils sont alors descendus en rappel par ce trou et on découvert des salles remplies de dessins. Ce qui est encore plus fou, c'est qu'elle est bien plus vieille que la Grotte de Lascau. Il y a autant d'années entre les deux grottes qu'entre Lascau et nous... et qu'il y a eu 6 000 ans d'occupation !

La caverne du Pont d'Arc (deuxième appellation de la grotte Chauvet) a été reconstitué avec une précision tellement incroyable qu'on se croirait dans une réelle caverne. Les photos étant interdites même sans flash, je ne peux malheureusement pas vous retransmettre ce que nous avons pu voir mais je peux simplement vous inviter à aller voir de plus près sur le site internet de la Grotte Chauvet et vous dire un peu ce que j'ai vu.

Tout a été placé comme à l'origine, les griffures d'ours, les dessins, les crânes des 200 ours qui auraient hivernés, les dessins dans l'argile, les repères dans la grotte... Vraiment tout, et on s'y croirait.

J'en suis sortie émerveillée et fascinée tant par la grotte elle-même que par les informations qu'on a eu. Ça vaut vraiment le détour !

Grotte Chauvet à Vallon Pont d'Arc
La grotte Chauvet vu de l'extérieur... presque un peu futuriste !

Après cette visite culturelle, nous avons repris la route avec un pincement au cœur de voir un si beau week-end s'achever... C'est pour ça qu'on a fait un dernier arrêt à Vogüé pour déguster une glace bien fraîche que j'ai réclamé pendant 2 jours. Je ne pouvais pas me permettre de partir sans avoir goûté une glace à la crème de marron aux morceaux de châtaigne, accompagnée d'une glace au coquelicot.

Glace engloutie, sacs rangés, lunettes sur le nez (et bras brûlés), nous sommes partis en direction du nord pour retrouver nos contrées et retourner à la réalité...

Les bonnes adresses à retenir :
Restaurant l'Esparat à Vogüé
Domaine des Cerices à Vogüé
Grotte de Chauvet-Pont d'Arc

INSTAGRAM FEED

@juliette.rbr